NEWS

russie

Soros craint un défaut de la Russie, ainsi qu’une guerre

A l’occasion d’un entretien accordé au Financial Times, le milliardaire d’origine hongroise George Soros a averti que la probabilité d’un défaut de la Russie était significatif, compte tenu de l’impact de la chute des cours du pétrole sur l’économie du pays. Les banques du vieux continent particulièrement exposées à la Russie seraient très affectées, selon lui. Le financier s’était illustré, au début des années 1990, en réalisant un gain d’un milliard de dollars en un temps record en spéculant contre la livre Sterling.

Il a aussi jugé que les États-Unis et l’Europe devraient débourser 50 milliards de dollars au premier trimestre pour éviter une faillite de l’Ukraine. Elle relancerait les velléités expansionnistes de Moscou (qui a déjà annexé la Crimée il y a quelques mois), ce qui pourrait se traduire par une guerre.

Il estime que les sanctions contre la Russie, liées au conflit ukrainien, renforcent les pressions déflationnistes et le risque de récession en Europe. La problématique russe est jugée bien plus importante pour l’avenir de l’Europe qu’une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro.

Source : http://www.capital.fr/bourse/actualites/soros-craint-un-defaut-de-la-russie-ainsi-qu-une-guerre-1003878#xtor=EPR-226